Interview de Célia Garino

Auteure française, Célia Garino a publié son premier roman « Bienvenue à Ostwald, à 20 ans.

Voici l’interview en intégrale à la médiathèque Malraux, enregistrée lors de sa venue à Strasbourg, le 12 juin 2021

Dans les coulisses de l’écriture d’un roman jeunesse

Célia Garino est venue à Strasbourg répondre aux nombreuses questions des élèves. Les bibliothécaires en ont été le relais pour une belle interview à la médiathèque Malraux. Le roman « Bienvenue à Oswald ! » a été lu et apprécié par les élèves qui ont interrogé l’autrice sur son travail d’écriture : comment viennent les idées ? comment écrire un roman ?

Célia Garino a livré avec plaisir sa méthode, son parcours, ses projets à venir, et elle a levé certains mystères sur son roman.

LE PRIX DU MEILLEUR ROMAN ADO 2021

Pour la sélection 6èmes/5èmes

Un roman américain, premier tome d’une série sur l’athlétisme, ce roman a été un véritable phénomène à sa sortie aux Etats-Unis.

Et les collégiens de Strasbourg et de l’Eurométropole ne s’y sont pas trompés : ils ont plébiscité ce roman qui célèbre une volonté farouche de s’en sortir quand la vie ne vous a pas donné les bonnes cartes pour jouer.

Mais les avis étaient partagés. Les romans arrivés en 2ème et 3ème positions étaient proche aussi : Bienvenue à Oswald ! et MASCA

Prix de la meilleure couverture : De l’autre côté du pont

Pour la sélection 4èmes/3èmes

Un roman graphique, une ambiance gothique, deux époques qui se mélangent, des souffrances cachées, une histoire terrifiante : voici les ingrédients de ce roman qui a passionné les collégiens.

Et ce roman rafle aussi le prix de la meilleure couverture, verdict : ils ont tout aimé !

POUR ALLER PLUS LOIN

Ici ! Les élèves du collège Louise Weiss ont réalisé des bandes annonces pour vous donner envie de découvrir les livres qu’ils ont aimés

Made with Padlet

Si tu as aimé Et le désert disparaîtra

de Marie PAVLENKO

Et si vous voulez aller plus loin dans la thématique DU DESERT

Pour le plaisir des oreilles, un morceau de musique des touaregs du désert avec le groupe Tinariwen

D’autres personnages de romans se sont retrouvés dans la situation de Samaa, l’héroïne de « Et le désert disparaîtra », et ont dû trouver des techniques pour SURVIVRE

On peut comparer ce roman à UNE FABLE ECOLOGIQUE

Un roman de Sophie Andriasan qui se déroule en partie à Strasbourg.

Le magnifique film d’animation « L’homme qui plantait des arbres » de Frédéric Back adapté du roman de Jean Giono

Vous avez aimé Un caillou au fond de la poche de Florence Cochet

Au collège, seule la présence de Daisy, sa meilleure amie, permet à Henri de ne pas craquer face aux autres élèves. Mais un virus force la jeune fille à rester à la maison. Henri est seul et des racketteurs comptent bien en profiter. Le mystérieux caillou que lui a donné son enseignante de français excentrique pourrait-il suffire à le protéger des mauvais coups?

Pour explorer le sujet du harcèlement scolaire :

Six contre un, Cécile Alix, Magnard jeunesse, 2018

Lauréat 2020 de la sélection Litterado pour les 4ème– 3ème

Victime de harcèlement scolaire, Ludo ne veut plus aller au collège. Il cherche un moyen pour arrêter ses bourreaux. Alors que la situation semble désespérée, le jeune garçon reçoit un soutien inattendu.

Un roman court et facile à lire mais qui fait l’effet d’un coup de poing ! Accrochez-vous ; la plongée dans la spirale infernale du harcèlement sera rude!

A Silent Voice, de Yoshitoki Oima, Ki-oon, 2015

Yoshitoki Oima nous propose un manga original sur le harcèlement scolaire. En effet, le fait de prendre le point de vue du garçon harceleur avant d’être lui-même harcelé permet de mettre en lumière la complexité du problème. Un récit fort en émotions qui soulève également la question de l’acceptation (ou non) de la différence.

A Silent Voice existe aussi en version animée.

Fragile de Soprano, sur l’album Phoenix (2018)

Un court métrage « Je veux mourir, Camille, 13 ans »

Ce court métrage s’inscrit dans le plan de lutte contre le harcèlement scolaire mis en place au collège François Villon situé à Walincourt Selvigny (Nord)

Henri, le protagoniste principal du roman Un caillou au fond de la poche, a un trouble du spectre de l’autisme ce qui lui rend difficile la communication et les échanges avec les autres. Ce handicap, qui n’est pas apparent de prime abord, entraine souvent une incompréhension des autres mais n’empêche pas d’être intelligent.

Pour comprendre ce qu’est l’autisme ou en savoir plus, je vous conseille de voir ces films :

Rain Man un film de Barry Levinson, avec Dustin Hoffman et Tom Cruise

A la mort de son père, Charlie Babbitt, homme d’affaires pressé, hérite d’une vieille Buick qu’il convoitait depuis longtemps mais se voit spolié de quelque trois millions de francs versés à l’Institution psychiatrique Wallbrook au profit d’un bénéficiaire anonyme. Charlie se rend a Wallbrook et découvre l’heureux bénéficiaire. Il s’agit de Raymond, savant autiste, celui qu’il appelait dans son enfance Rain Man, qui représente ses seuls souvenirs heureux et qui n’est autre que son frère.

x + y : Le Monde de Nathan un film britannique de Morgan Matthews

Un documentaire : « Autisme, Mon enfant, ma bataille2 », le monde d’en face France 5

Vous avez aimé Bienvenue à Oswald

Chimeri est passé de l’autre côté du miroir. Elle a basculé dans les limbes, le purgatoire, le monde des morts. Tout y est étrange et magique comme dans un rêve, et étrangement attirant et familier aussi.

Il faut qu’elle s’en échappe, qu’elle retrouve ses parents dans le monde réel. Mais l’aventure a mal commencé et il va falloir que Chimeri révèle une autre facette de sa personnalité pour s’en sortir.

Vous avez encore envie de vous perdre dans un labyrinthe et de basculer dans un autre monde, il faut alors lire ou voir Alice au pays des merveilles

Vous voulez découvrir une autre fillette livrée à elle-même dans un monde magique, qui tente d’échapper à un grand méchant où à une sorcière, c’est Le voyage de Chihiro qu’il faut voir

Vous avez adoré les objets qui s’animent et prennent vie dans Bienvenue à Oswald, vous allez être bien servi en regardant La belle et la bête

C’est le passage entre le monde réel et le monde des morts découvert par Chimeri qui vous a le plus plu dans cette histoire, alors lisez le roman génialissime et glaçant Coraline de Neil Gaiman (BD ou roman) dans lequel l’héroïne découvre dans sa nouvelle maison un passage dans un monde presque identique au sien ; ou une des séries de Cornelia Funke, Le monde d’encre (romans ou film), qui ouvre un passage entre le monde réel et le monde des livres, et Reckless (pour les plus grands) où Jacob découvre un monde terrifiant derrière le miroir de son appartement

Vous adorez la mythologie grecque, et le monde des morts décrit dans Bienvenue à Oswald vous a beaucoup plus, alors pas d’hésitation, lisez Orphée aux enfers

Et pour finir, vous croyez vous aussi au pouvoir de l’imagination. Peut-être avez-vous eu un jour, un ami imaginaire ? Ce n’est pas toujours simple de dissocier le réel et le rêve, surtout quand on rêve une vie meilleure, alors lisez le roman d’Alexandre Chardin, Mentir aux étoiles. Léon comme Chimeri confondent parfois le réel et l’imaginaire, mais je n’en dirai pas plus !!

Vous avez aimé Thornhill

Mary a habité là pendant des années.

Entre ses murs, elle a vécu les pires moments de sa vie.

Ella, elle, ne peut s’empêcher d’observer cet étrange endroit depuis sa chambre. La nuit, elle se demande ce qu’il cache.

Certains ne voient en lui qu’un vieil orphelinat.

D’autres sont au courant de son secret…

Mais tout le monde connaît son nom.

Thornhill.

Si tu as aimé Thornhill et que tu souhaites lire des livres sur le harcèlement 

Je te conseille de lire « De la rage dans mon cartable » de Noémya Grohan. L’auteure y témoigne de son vécu au collège. Des humiliations et des brimades subies durant ces années : « Quand une expérience de vie traumatisante se transforme en devoir de témoigner et de s’engager. Chaque année en France, un enfant sur dix est victime de harcèlement au collège (chiffres officiels site Agir contre le harcèlement à l’École). Durant ses années de collège, Noémya a subi tout ce qui fait le quotidien des élèves harcelés : les brimades régulières, l’isolement systématique, le poids de la honte, les reproches faits à soi-même de ne pas avoir su réagir aux attaques, l’indifférence du monde enseignant, la perte progressive de confiance, la tentation de tout casser et, combien de fois ! l’envie d’en finir avec cette vie de souffrance. Mais, à côté de la rage qu’elle avait dissimulée « au fond de son cartable », Noémya cachait d’autres ressources qu’aucun harceleur n’était en mesure de détruire : son envie d’agir et son talent littéraire. »

Toujours sur le même sujet mais avec un peu d’exotisme puisque l’histoire se passe au Japon, voici le récit d’Emi :

Au lycée ou même chez soi, quand on vit au Japon on n’étale pas ses problèmes. Pourtant, Emi aurait beaucoup à dire : le harcèlement qu’elle subit, sa passion pour les mangas, et surtout la culpabilité qu’elle essaie d’enfouir depuis plusieurs mois…

Emi ne se confie jamais. Jusqu’à ce qu’une rencontre l’incite à tout raconter. Mais peut-on se fier à n’importe qui, dans une société où les apparences priment souvent sur la vérité ?

« Chère Fubuki Katana » d’Annelise Heurtier

Si tu as aimé Thornhill et que tu aimes lire des livres qui font frissonner 

Dans « Emmurées » d’Alex Bell, tu seras à nouveau dans l’ambiance de Thornhill. L’histoire se déroule dans un manoir dans laquelle il y a des vieilles poupées, ça doit te parler… Sophie va passer l’été dans un manoir écossais chez des cousins un peu bizarres ; Cameron, Piper et Lilia. Ah, et il y a aussi Rebecca. Rebecca dont la chambre est remplie de vieilles poupées. Rebecca qui est morte. Rebecca qui est de retour à cause de Sophie… Frissons assurés ! Un conseil : ne le lis pas quand tu es seul.e.s !

Même conseil pour ce roman de Joël Sutherland « La maison abandonnée » où une bande de copains prennent la « mauvaise » décision de visiter un ancien sanatorium (établissement médical spécialisé dans le traitement de la tuberculose).

On frôle ici le roman d’horreur mais sans effusion de sang.

 Si tu as aimé Thornhill, tu auras peut-être envie de découvrir un autre roman graphique…

Mattias est un adolescent mal dans sa peau. Il est amoureux d’Alva mais celle-ci semble proche d’Albin, un garçon populaire et ouvertement xénophobe.

Le père de Mattias est policier et doit faire face à des agressions contre des immigrés.

Quand l’unique usine de la ville ferme, de nombreux habitants se retrouvent au chômage. La population s’échauffe et s’en prend aux étrangers.

Le roman de Johan Unenge « Ma vie extraordinaire » raconte donc la vie de Matthias avec presque le même procédé que Thornhill : des pages de textes et des illustrations en noir et blanc souvent sous forme de bande dessinée. Un récit prenant sur l’immigration et le racisme.

Si tu as aimé Thornhill, tu voudras peut-être lire un autre journal intime…

Par exemple celui de Rachel Corenblit « Que du bonheur ! »

Alors là on n’est plus du tout dans la même ambiance, c’est même carrément l’inverse car Angela est très vive et pleine d’autodérision : « Lectrice, lecteur, ceci est un chapitre d’introduction. Un chapitre qui sert d’introduction doit présenter la situation d’une façon claire et précise. Camper le décor, donner un aperçu des personnages principaux. C’est moi, le personnage principal de cette histoire ! Angela Milhat, presque quinze ans, les cheveux presque bruns, les yeux presque verts, les dents presque droites. Et dans mon cas, ce n’est vraiment pas compliqué. C’est même très simple : ma vie est comme une bouse de vache qui sèche en plein soleil : plate, puante et inutile… »

Vous avez aimé De l’autre côté du pont

L’histoire incroyable de deux sœurs, Ruku et Viji, qui fuient la violence de leur père et se retrouvent à vivre dans la rue dans une ville d’Inde. Deux sœurs qui sont tout l’une pour l’autre, vont devoir affronter le danger, la peur au ventre tous les jours, la faim, l’incompréhension face au handicap de la plus jeune…

Un livre d’histoires de vie réelles qui montre la misère dans certaines parties de l’Inde, mais donne aussi de l’espoir grâce à l’amour entre ces deux sœurs et l’amitié des personnes prêtes à les aider.

Pour en savoir plus sur l’Inde et la condition des filles/femmes

Celle que je suis d’Anne Loyer – Slalom, 2019

En Inde, quand on naît fille, on ne part pas avec les mêmes chances qu’un garçon.
Anoki, jeune fille de 16 ans, rejette la voie toute tracée que lui dictent les traditions. Pour choisir sa propre voie, elle va devoir s’opposer à ses parents.

Le Mystère du sari rouge de Marie Pontacq – Ed. du Jasmin, 2011

Dora a quitté sa Bretagne pour accompagner son père en Inde. Émerveillée, elle se trouve plongée dans un monde foisonnant, et surtout, elle découvre une autre façon de vivre.

Mais aussi 2 films sur d’autres histoires vraies en Inde

Si tu cherches plutôt des histoires de solidarité entre frères et sœurs

Les 4 tomes de la BD Quatre sœurs de Cati Baur, d’après les romans de Malika Ferdjoukh – Rue de Sèvres, 2014

La vie quotidienne et les relations entre cinq sœurs orphelines, Enid, Hortense, Bettina, Geneviève et l’aînée Charlie Verdelaine, qui s’occupe de la fratrie. Elles vivent dans une grande maison au bout de la lande, au bord de la falaise pleine de mystère, au rythme de leurs rires, de leurs amours et de leurs épreuves.

Les Enfants des Feuillantines de Célia Garino – Sarbacane, 2020

En Normandie, dans la maison des Feuillantines, habite la famille Mortemer. L’aînée, Désirée, a 24 ans et s’occupe de ses six cousins ainsi que de sa sœur. Une famille pas comme les autres à la vie pleine de rebondissements.

Et pour finir, quelques héro(ïne)s différents, qui ont parfois du mal à se faire accepter et comprendre des autres

Le Jour où j’ai raté le bus de Jean-Luc Luciani – Rageot, 2017

Adolescent handicapé mental, Benjamin a raté le bus pour l’école et en prend un autre. Il se perd dans Marseille… Il transforme ce raté en aventure, rencontre sur son chemin de nouveaux amis et se découvre des ressources insoupçonnées, avant de retrouver les siens.

Le Bizarre incident du chien pendant la nuit de Mark Haddon – NIL, 2004

Lorsqu’il découvre le chien de sa voisine transpercé d’une fourche, Christopher, un adolescent autiste de 15 ans, décide de retrouver le meurtrier. Mais l’enquête qu’il mène va bouleverser le fragile univers qu’il s’était construit.

Vous avez aimé « Masca : manuel de survie en cas d’Apocalypse » d’Erik L’Homme

EN MODE SURVIE

MASCA,

C’est l’histoire d’une terrible tempête qui s’abat sur une ville…

C’est l’histoire d’un garçon, Julien, qui est seul chez lui dans cette ville car sa famille est partie quelques jours à la montagne…

C’est l’histoire de sa fuite à travers la ville puis à travers la forêt…

C’est l’histoire de son combat contre le froid, la faim et bien d’autres dangers…

SUSPENS ET HUMOUR GARANTI !

Et si vous avez envie de découvrir d’autres livres

en mode survie voici une petite sélection :

Les beaux gosses de l’apocalypse : un roman cool et drôle dans lequel le héros Jack nous raconte sa vie après un cataclysme. Au milieu des monstres et des zombies qui ont envahi la ville, il va devoir se battre pour survivre, trouver d’autres rescapés et sauver la fille qu’il aime. Sacré programme !

Seule : en Suède, Malika est victime d’un terrible accident dont elle est la seule survivante. Blessée et perdue dans la forêt, elle va essayer de survivre dans cet environnement glacial et hostile. Un roman terriblement haletant et prenant jusqu’au coup de théâtre final…

Seuls : 5 enfants se réveillent un matin et constatent que tous les habitants de la ville ont mystérieusement disparu. Que s’est-il passé ? Où sont passés leurs parents et amis ? Ils se retrouvent livrés à eux-mêmes dans une grande ville vide et vont devoir apprendre à se débrouiller…SEULS.

Angoisse, mystère et amitié sont au menu de cette série qui a été adapté au cinéma.

Deux ans de vacances : à l’origine, Deux ans de vacances est un roman écrit par Jules Verne en 1888 ; c’est un classique des récits d’aventure que vous pouvez aussi découvrir en bande dessinée. Naufragés sur une île, des enfants doivent apprendre à s’organiser pour vivre par eux-mêmes et chercher des secours. Mais des rivalités ne tardent pas à apparaître au sein de la petite communauté et les enfants découvrent que l’île recèle bien des secrets. Une grande aventure commence dans un environnement plus hostile que prévu…