Bientôt deux auteurs jeunesse dans les médiathèques

Une rencontre entre des ados curieux et des auteurs passionnants se prépare

Jeudi 25 et vendredi 26 avril, les collégiens participants au grand prix Littérado auront le privilège de rencontrer 2 auteurs dont ils ont lu les romans. Les rencontres se dérouleront à la médiathèque Sud d’Illkirch, et à la médiathèque Ouest à Lingolsheim.

Rencontres placées sous le signe de l’aventure, du danger, du suspense, voire de l’horreur ! Pas de place pour l’ennui, les ados vont découvrir les 2 écrivain.e.s qui se cachent derrière ces belles plumes si atypiques ! Une occasion unique pour eux de poser toutes les questions souhaitées aux auteurs.

Mais qui sont ces auteurs ?

 Flore Vesco pour Gustave Eiffel et les âmes de fer, éd. Didier Jeunesse

Une jeune auteure talentueuse qui « a longtemps hésité entre le grand banditisme, la piraterie, et l’écriture. Elle n’a encore renoncé à aucun des trois. » Et elle nous livre son 3ème roman. Un roman à la croisée des genres : policier, aventure, historique, fantastique, et même amour !

Voici son site drôlement chouette, avec des quiz et des jeux, des extraits et des infos inédites sur les personnages http://www.florevesco.com/

 

 

Gary Ghislain pour Sale nuit pour les terreurs, le tome 1 de Mes voisins les Goolz, éd. Seuil jeunesse

Un auteur cosmopolite et voyageur, qui écrit un roman mystérieux, drôle et effrayant, où l’amitié et la solidarité sont au cœur de l’aventure. Mes voisins les Goolz : c’est le début d’une série que les ados adorent, le tome 2 est déjà disponible dans vos médiathèques.

Publicités

Vous avez aimé Un détective très très très spécial

Gaspard, brillant trisomique de trente ans d’une curiosité insatiable, vit chez ses parents qu’il adore et cumule deux emplois : vendeur dans une boutique de souvenirs made in China le matin et renifleur d’aisselles pour un fabriquant de déodorant le soir. Mais suite à  un tragique accident, ses deux patrons disparaissent et il se retrouve sans emploi du jour au lendemain. Que faire maintenant ? Quel métier exercer ? Détective privé ? Pour Gaspard ce serait le métier idéal. Il réussit d’ailleurs à  se faire recruter par un cabinet de détective privé pour enquêter sur la mystérieuse mort d’un patient dans un centre d’éducation spécialisé. Son handicap sera pour une fois un atout.

Avec un humour décapant, Romain Puértolas qui connaît bien le métier de détective ayant lui-même travaillé dans la police, nous entraîne à  toute allure sur les traces du jeune Gaspard, personnage attachant et débrouillard.

 

Une fable loufoque,  un roman qui donne la pêche et qui plaira aussi bien aux adolescents qu’aux adultes sans oublier une fin renversante qui cueillera le lecteur, même le plus malin !

Un livre qui fait penser au film de B.Singer « Usual suspects »

Connaissez-vous l’origine du Moonwalk ? Et si vous lisiez un autre roman de Puertolas Le jour où Shakespeare a inventé le Moonwalk

L’énigme des cinq maisons d’Einstein citée dans le livre avec sa résolution

Enfant, Albert Einstein a inventé une énigme que seulement 2 % de personnes (selon le scientifique) peuvent résoudre. Avez-vous l’esprit logique ? Faites le test, ce n’est pas si dur… Quoique. Cette énigme, baptisée « énigme des cinq maisons ». Il faut dire qu’après l’avoir testée, elle est effectivement loin d’être simple. Mais finalement, tout est affaire de méthodologie. Et, à mi-chemin (c’est un conseil), pensez à appliquer la méthode que vous employez pour boucler un Sudoku…

Quelle est la solution ? Le plus simple est déjà de faire un tableau de cinq colonnes représentant les cinq maisons, avec en dessous cinq lignes représentant la couleur de la maison, la nationalité de son occupant, son métier, la boisson qu’il consomme et enfin son animal domestique. En fonction de l’énoncé, remplissez alors les cases.

À mi-chemin, vous arriverez peut-être dans une impasse et il sera alors temps d’écrire, façon Sudoku, les différentes possibilités de réponse par cases. Cette technique devrait vous permettre de boucler l’énigme. Et de faire partie (même avec un coup de main) des 2 % de bons élèves…

Vous avez aimé Papa de papier

Un pouvoir pour échapper à la violence familiale !

Pour échapper aux colères de son père, Ayrton s’est trouvé un super pouvoir : rendre vivant ce qu’il dessine si bien ! L’idée de dessiner un nouveau Papa « parfait » le séduit.

 

 

 

 

Le Papa violent était déjà un personnage de « Minna et l’empereur de glace » de Nina Kastevik. Un roman dans lequel Minna utilisait aussi son imagination pour fuir des situations difficiles. Mais pour y parvenir et vivre dans un monde imaginaire, Il y a des phrases qui ne doivent pas être prononcées : par exemple dans les films adaptés de l’histoire de « Peter Pan », on nous rappelle qu’une fée meurt chaque fois qu’un enfant déclare ne pas croire en leur pouvoir ! Encore s’agit-il de trouver le bon « super-pouvoir » qui nous conviendra le mieux ?

 

Dans un autre des romans de la sélection Litterado    « Philibert Merlin, apprenti enchanteur », le héros est entouré par ses frères et sœurs tous très doués dans un domaine dans lequel ils et elles réussissent leurs vies.

Dans  « Norman n’a pas de super pouvoir », un roman qui mélange humour et aventures, on découvrira que le plus important, c’est d’avoir des amis et se sentir bien dans sa peau.
Rendre un dessin tellement vivant qu’il se met à bouger tout seul, c’était le grand talent de « La Linea » (Osvaldo Cavandoli), un programme de films d’animation qui nous faisait bien rire dans les années 80 dans le programme de « Casimir et l’île aux enfants ».

Mais aussi 2 titres de films adaptés de romans qui traitent de ce sujet grave.

Vipère aux poings de Philippe Brocca (roman d’Hervé Bazin)

ET Ma vie de Courgette réalisé par Claude Barras

Pour prévenir !

Et comme il s’agit réellement d’un sujet grave et sérieux, finissons par deux clips de prévention des violences familiales qui indiquent comment se comporter et où trouver de l’aide face à ces difficultés.

 

Le club lecture de Louise Weiss dévore les livres, et les avis sont très partagés

Voici leurs romans préférés. Ils étaient 6 hier après midi au CDI du collège, et ils avaient beaucoup de choses à nous dire sur leurs lectures. C’est étonnant, mais chacune et chacun d’eux avait son roman préféré, et ce n’était pas deux fois le même ! Les lectures ne sont pas terminées, les goûts vont peut-être encore évoluer. EN tout cas, cette année, ça ne sera pas facile de sélectionner le meilleur de ces 6 excellents romans tous très différents, comme le sont nos ados-lecteurs super-motivés !

 

Vous avez aimé Mes voisins les Goolz..

Sale nuit pour les terreurs !

Harold, 13 ans est en fauteuil roulant, s’ennuie un peu dans sa une vie plutôt tranquille avec sa mère et se dit « à l’aise dans ses baskets » malgré Alex et sa bande, qui ne perdent jamais une occasion de s’en prendre à lui. Lorsque le célèbre écrivain de romans d’épouvante Franck Goolz et ses deux filles emménagent à côté de chez lui, Harold se réjouie et espère que cela pimentera son quotidien. En se liant d’amitié avec les sœurs Goolz, il ne se doute pas à quel point sa vie va changer…
Tout d’abord, des phénomènes étranges, surnaturels vont apparaître dans la maison des Goolz, puis Iona, l’ainée des Goolz, lui confie la « Pierre de morts », un objet magique très puissant. Malgré les recommandations d’Iona, Harold va être tenté de s’en servir, mais à quel prix !

La thématique de l’objet magique pouvant se révéler dangereux, pour celui/celle qui le possède se retrouve dans d’autres romans :
La Pierre de Résurrection,  est une des trois Reliques de la Mort dans la saga Harry Potter. Elle a le pouvoir de faire revenir les morts en tant que spectres, mais pas de les ressusciter.

 

 

 

 

 

L’anneau unique, forgé par Sauron, dans le Seigneur des Anneaux de J. R. R. Tolkien, est un anneau qui rend invisible celui qui le porte. Il est également un objet qui a une emprise néfaste sur le porteur et se révèle une menace pour la Terre du Milieu.

 

 

 

La Peau de chagrin, dans le roman du même nom d’Honoré de Balzac, un talisman qui se charge de réaliser tous les vœux de son propriétaire, mais qui se rétrécit à chaque vœu accompli, abrégeant la vie de son propriétaire dans les mêmes proportions.
Illustrations d’Adrien Moreau

 

 

 

Si vous raffoler des fantômes et autres esprits vengeurs vous serez servi avec ces références :
L’étrange vie de Nobody Owens : roman de Neil Gaiman adapté en bande dessinée par P. Craig Russell.
Nobody Owens a été élevé dans un cimetière par des fantômes. Il a pour père de substitution un vampire. Nobody est menacé depuis sa naissance et redoute d’être retrouvé par le terrible Jack –

– On ne peut que vous conseiller l’excellent roman de Bertrand Santini (sélection Littérado 2017-2018) pour vous tenir en haleine et en compagnie de fantômes complètement loufoques.

 

 

 

 

 

 

Un problème de fantôme à votre domicile ?

Pas de panique, nous avons le spécialiste : Fantômes contre fantômes de Peter Jackson 1996

Des héros très très très spéciaux : le thème du handicap est plus représenté et valorisé dans les fictions d’aujourd’hui.
Clin d’œil obligé à notre détective incroyable du roman de Romain Puértolas

 

 

 

 

Pour aborder le harcèlement lié au handicap, voyez, de toute urgence, ce magnifique film d’animation : A Silent Voice de Naoko Yamada (2016) :

Vous avez aimé « Hugo la nuit »…

« L’enfer est vide. Tous les démons sont parmi nous » C’est du Shakespeare et cela signifie que les vivants sont plus à craindre que les morts.

C’est sur ces mots que l’oncle d’Hugo éteignit la lampe de chevet.
Hugo entendit ses pas s’éloigner dans le noir.
La porte se referma sans bruit.
Maintenant, la nuit pouvait commencer… »

Une nuit mémorable pour Hugo.

Les évènements vont s’enchainer plus inattendus et cauchemardesques les uns que les autres. Hugo va être confronté à l’horreur de la nature humaine mais aussi à la drôlerie et la bienveillance de l’au-delà. Le roman de Bertrand Santini est fantastique, terrifiant, plein de suspens mais également poétique et sensible.

Hugo est fan de Michael Jackson et dans une des premières scènes, tel un zombie il s’extirpe de la tombe en braillant « Cause this is Thriller, Thriller night ! »

Vous aimerez aussi

Découvrez

Et laissez vous emporter dans l’au-delà avec Coco

 

Vous avez aimé « Isis, 13 ans, 1,60 m, 82 kilos » de Sophie Rigal-Goulard, Rageot, 2016

isis

Un roman sensible 

Isis, 13 ans décide d’écrire pour la première fois à son père qu’elle ne connaît pas. A travers ses courriers touchants et drôles, elle exprime ses problèmes de poids, ses relations avec sa mère et son entourage, ses envies …

L’épistolaire et le théâtre, vont donner à Isis la force d’affronter les autres qui la harcèlent.

Sommes-nous tous pareils ? Euh, non, bien sûr !       Tous pareils !

Quels sont les thèmes abordés dans ce roman de Sophie Rigal-Goulard ?

Une histoire de « bien manger », bof !

Une histoire sur l’absence, oui ! 

Une histoire sur le regard des autres, oui !

Une histoire sur les régimes, oui et non !

Une histoire sur l’image de soi, doublement oui !

Quelques propositions de romans, documentaires, BD pour poursuivre…

Une vie ordinaire qui un jour bascule pour un détail, une différence... Retrouvez ce livre dans les médiathèques Résultat de recherche d'images pour "la vie en gros"Résultat de recherche d'images pour "lilly nobody"Résultat de recherche d'images pour "maigre et gros documentaire"

 

 

Et pour finir, Rodrigue et Chimène en image et son … Le Cid de Pierre Corneille

 

 

Vous avez aimé « Circus Mirandus » de Cassie Beasley, Auzou, 2016

couverture_roman_fantastique_circus_mirandus1Abracadabra !

Comment ? Vous ne voyez pas ce cirque étrange et merveilleux, là sous vos yeux ! Allez un petit effort ! C’est que vous ne croyez pas encore assez à la magie ! Micah qui depuis son enfance écoute les histoires contées par son grand-père y croit à fond. Et davantage quand l’heure est grave : son grand-père est très malade et seul l’Homme qui plie la lumière peut le sauver…d’après Micah. Dès les premières pages, vous allez vite être happé par ce roman au mélange de fantastique, merveilleux et pouvoirs magiques.

 

 

Pour continuer dans le monde du cirque non traditionnel, découvrez le cirque d’Alexander Calder (sculpteur et peintre américain né le 22 juillet 1898 à Lawnton près de Philadelphie et mort le 11 novembre 1976 à New York). Des personnages faits de fils de fer et boulons qui nous semblent tellement vrais !

 

Dans le monde du cirque, d’incroyables et surprenants artistes nous font sourire et/ou pleurer. Ici un artiste clown à découvrir en chanson.

Et pour le plaisir de lire, une sélection d’autres lectures autour du cirque

en romans jeunesse et BD.

Le Cirque des voleurs : Sutcliffe, WilliamAfficher l'image d'origine

 

Vous avez aimé « le garçon qui courait plus vite que ses rêves » de Elisabeth Laird

cvt_le-garcon-qui-courait-plus-vite-que-ses-reves_

Un roman aux ondes positives

Solomon, vit en Ethiopie, dans un village reculé dans les montagnes, avec ses parents, sa petite sœur et son grand-père.

Depuis tout petit, Solomon aime les chiffres et particulièrement compter les pas … les pas des grandes personnes et les siens. Il court tous les jours 8 Km aller-retour pour se rendre à l’école. Solomon a 11 ans et une passion, la course à pied.

Sa vie va être bouleversée dès le jour où il apprend qu’il va être amené à accompagner son grand-père à la capitale Addis Abeba. Heureux, mais aussi inquiet, cette aventure vers la grande ville va s’avérer drôle, triste et pleine de découvertes

Comme Solomon,  Pascal Plisson un réalisateur de films documentaires décrit dans son film « Sur le chemin de l’école » le quotidien des enfants en Afrique et dans d’autres pays du monde.

Citation du roman : «Ce jour-là, j’appris la plus importante de toutes : courir ne dépend pas que de vos jambes et de vos bras. Certes, ce sont eux qui font le travail (vos jambes surtout), mais ce qui compte réellement, c’est ce qui se passe dans votre tête.»

Cette citation m’a fait penser à Kirikou, ce minuscule garçon qui court court…très vite…mais aussi très intelligent.

Pour découvrir l’Ethiopie en musique

Elisabeth Laird, l’auteure a vécu dans de nombreux pays. Elle partage sa vision et sa passion de ces pays à travers d’autres romans.

 

                       Contes d'Iran

Elizabeth Laird - Princes des rues.