Vous avez aimé « Isis, 13 ans, 1,60 m, 82 kilos » de Sophie Rigal-Goulard, Rageot, 2016

isis

Un roman sensible 

Isis, 13 ans décide d’écrire pour la première fois à son père qu’elle ne connaît pas. A travers ses courriers touchants et drôles, elle exprime ses problèmes de poids, ses relations avec sa mère et son entourage, ses envies …

L’épistolaire et le théâtre, vont donner à Isis la force d’affronter les autres qui la harcèlent.

Sommes-nous tous pareils ? Euh, non, bien sûr !       Tous pareils !

Quels sont les thèmes abordés dans ce roman de Sophie Rigal-Goulard ?

Une histoire de « bien manger », bof !

Une histoire sur l’absence, oui ! 

Une histoire sur le regard des autres, oui !

Une histoire sur les régimes, oui et non !

Une histoire sur l’image de soi, doublement oui !

Quelques propositions de romans, documentaires, BD pour poursuivre…

Une vie ordinaire qui un jour bascule pour un détail, une différence... Retrouvez ce livre dans les médiathèques Résultat de recherche d'images pour "la vie en gros"Résultat de recherche d'images pour "lilly nobody"Résultat de recherche d'images pour "maigre et gros documentaire"

 

 

Et pour finir, Rodrigue et Chimène en image et son … Le Cid de Pierre Corneille

 

 

Vous avez aimé « Circus Mirandus » de Cassie Beasley, Auzou, 2016

couverture_roman_fantastique_circus_mirandus1Abracadabra !

Comment ? Vous ne voyez pas ce cirque étrange et merveilleux, là sous vos yeux ! Allez un petit effort ! C’est que vous ne croyez pas encore assez à la magie ! Micah qui depuis son enfance écoute les histoires contées par son grand-père y croit à fond. Et davantage quand l’heure est grave : son grand-père est très malade et seul l’Homme qui plie la lumière peut le sauver…d’après Micah. Dès les premières pages, vous allez vite être happé par ce roman au mélange de fantastique, merveilleux et pouvoirs magiques.

 

 

Pour continuer dans le monde du cirque non traditionnel, découvrez le cirque d’Alexander Calder (sculpteur et peintre américain né le 22 juillet 1898 à Lawnton près de Philadelphie et mort le 11 novembre 1976 à New York). Des personnages faits de fils de fer et boulons qui nous semblent tellement vrais !

 

Dans le monde du cirque, d’incroyables et surprenants artistes nous font sourire et/ou pleurer. Ici un artiste clown à découvrir en chanson.

Et pour le plaisir de lire, une sélection d’autres lectures autour du cirque

en romans jeunesse et BD.

Le Cirque des voleurs : Sutcliffe, WilliamAfficher l'image d'origine

 

Vous avez aimé « le garçon qui courait plus vite que ses rêves » de Elisabeth Laird

cvt_le-garcon-qui-courait-plus-vite-que-ses-reves_

Un roman aux ondes positives

Solomon, vit en Ethiopie, dans un village reculé dans les montagnes, avec ses parents, sa petite sœur et son grand-père.

Depuis tout petit, Solomon aime les chiffres et particulièrement compter les pas … les pas des grandes personnes et les siens. Il court tous les jours 8 Km aller-retour pour se rendre à l’école. Solomon a 11 ans et une passion, la course à pied.

Sa vie va être bouleversée dès le jour où il apprend qu’il va être amené à accompagner son grand-père à la capitale Addis Abeba. Heureux, mais aussi inquiet, cette aventure vers la grande ville va s’avérer drôle, triste et pleine de découvertes

Comme Solomon,  Pascal Plisson un réalisateur de films documentaires décrit dans son film « Sur le chemin de l’école » le quotidien des enfants en Afrique et dans d’autres pays du monde.

Citation du roman : «Ce jour-là, j’appris la plus importante de toutes : courir ne dépend pas que de vos jambes et de vos bras. Certes, ce sont eux qui font le travail (vos jambes surtout), mais ce qui compte réellement, c’est ce qui se passe dans votre tête.»

Cette citation m’a fait penser à Kirikou, ce minuscule garçon qui court court…très vite…mais aussi très intelligent.

Pour découvrir l’Ethiopie en musique

Elisabeth Laird, l’auteure a vécu dans de nombreux pays. Elle partage sa vision et sa passion de ces pays à travers d’autres romans.

 

                       Contes d'Iran

Elizabeth Laird - Princes des rues.

 

 

 

 

 

Vous avez aimé « Quelqu’un qu’on aime » de Séverine Vidal

Dès les premières pages du roman, où Matt 17 ans découvre qu’il est père qu’une petite fille de 18 mois, et qu’il la tient dans ses bras, on sait qu’on commence une histoire d’amour. L’amour sous toutes ses formes : l’amour inconditionnel d’un grand-père, l’amour naissant d’un père, l’amour éternel des amants passionnés, et même les souvenirs d’amours perdus…

c_ma-tempete-de-neige_8756boys-dont-cry Et voici d’autres histoires

de très jeunes papas à découvrir

dans vos médiathèques !

http://urlz.fr/4EzK

http://urlz.fr/4EzJ

Quelqu’un qu’on aime est un road movie sur les grandes routes américaines, le long desquelles vont se croiser des personnes qui n’auraient jamais du se rencontrer. Ecoutez l’auteur vous en parler :

Mais qui est Pat Boone, le crooner qui fit rêver Gary pendant sa jeunesse ?

Et si le Road movie vous fait triper, découvrez : Little Miss Sunshine, un road movie déjanté. L’aventure rocambolesque de cette famille se déroule sur les routes américaines. L’objectif est d’arriver à temps en Californie pour le concours de beauté, où Olive, la jeune héroïne, doit présenter une chorégraphie préparée avec son grand-père. Voici rassemblés dans l’espace clos du van : un père « winneur », une mère conciliante, un oncle dépressif et suicidaire, un ado de frère complètement renfermé, un grand-père politiquement incorrect et un tantinet pervers ! Et Olive, fraîche, optimiste, et joyeuse !

le-formidable-voyage-de-mii-beaumont

Retrouvez cette ambiance dans Le formidable voyage de Missi Beaumont, d’Ingrid Law, à la médiathèque

http://urlz.fr/4EzJ

 

En 1 minute, donnez envie de lire, avec un BookTube !

Découvrez le lauréat du concours de booktubeur du Salon du livre jeunesse de Montreuil 2016, catégorie 11-14 ans. Luka Fégy présente Ma vie à la baguette, de Chloé Cattelain, Ed. Thierry Magnier

Si vous avez aimé… Vibrations

Vous aimerez peut-être les autres romans de la collection Ego.

COURT … DIRECT … PERCUTANT !

image1 image2 image3 image4 image5 image6 image7jesaisquetusais

Vibrations… c’est aussi un roman qui parle de notre monde hyper branché, que ce soit avec les téléphones portables, internet, facebook… et quand on est hyper branché en permanence, on est sous tension, sous pression, et la surchauffe guette !

Éteignez tout, et dévorez ces romans hyper connectés :

like me reseaux comme des images proie ideale

Vous avez aimé… vous aimerez…

petites reines
A cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. Ce roman intelligent, plein de cœur et bourré d’humour, monté sur ressorts, c’est fabuleusement délirant, et à dévorer sans attendre.

Uglies_book
Tally attend ses 16 ans avec impatience : une opération chirurgicale la fera passer du statut de « ugly » (moche) à celui de « pretty » (belle), et elle rejoindra son ami Peris pour s’amuser en ville dans des fêtes sans fin. Mais quelques jours avant son anniversaire, elle rencontre Shay qui l’encourage à rejoindre un groupe de rebelles cachés dans la forêt. Après bien des hésitations, Tally prend le parti de fuir sa ville natale. Elle apprend à travailler, s’accepter moins jolie que prévu, et se lie avec David. Le jeune homme lui ouvre les yeux sur la manipulation généralisée dont elle a failli être victime : la transformation en « pretty » affecte l’aspect physique, mais aussi le cerveau…

laplusbellefilledumonde
Agnès Desarthe
Sandra vit dans une petite maison individuelle avec sa mère, une avocate commis d’office qui travaille et fume trop. Son père est au abonné absent depuis des années, comme tous les autres hommes de la famille. Heureusement, Sandra peut compter sur le soutien de ses trois meilleurs amis, Fleur, Étienne et Allison. Depuis la dernière année de maternelle, ils forment un clan un peu à part et sont toujours là les uns pour les autres. Mais ça, c’était avant l’arrivée de Liouba Gogol. Liouba est belle, divinement belle…

Entendre la voix des exclus

vérité en moi Judith porte le déshonneur sur sa famille. Sa mère la chasse, son village la bannit. Son tort : ne pas être conforme aux attentes de tous, détenir un secret qui effraie. Sous tous les cieux, et en chaque époque, certains subissent les préjugés et l’exclusion à cause de leur différence.

Et souvent, c’est dans l’amour que ces personnages vont trouver de la force nécessaire pour faire face à l’hostilité.all the thuth that's in me

 

 

Ici, sa couverture originale !

 

 

 

Et là, 2 bandes annonces (en anglais) réalisée par des élèves, l’ambiance du roman est justement rendue !

 

Et voici quelques autres personnages forts qui doivent faire face à leur entourage pour avancer.

le pantin Le pantin, Eva Wiseman. Julie et Esther sont amies et vivent en Hongrie, dans un petit village. Un jour, Esther disparaît. La rumeur voulant que les Juifs soient responsables de tous les maux, les villageaois se préparent à faire le procès des hommes juifs. Inspiré d’un fait divers historique, ce roman décrit les mécanismes humains de la peur, de la lâcheté et de la violence collective.

le premier qui pleure a perdu$

 

 

 

Le premier qui pleure a perdu, Alexie Sherman. Alexie, un jeune Indien Spokane, est né dans la réserve. Il survit par miracle à un accident alors qu’il n’est qu’un bébé et demeure un réprouvé au milieu des siens. Optimiste invétéré, il réalise néanmoins quel avenir l’attend s’il ne quitte pas la réserve. Il est admis à Reardan, une école prestigieuse fréquentée par des Blancs, et s’interroge avec humour sur sa condition.

sarasvati Le chemin de Sarasvati, Claire Ubac. Dans l’Inde des préjugés tenaces, les filles sont des bouches inutiles à nourrir et les intouchables des parasites. Les routes de deux de ces parias se croisent. Elle, Isaï, est venue en cachette assister aux funérailles de sa mère. Lui, Murugan, a replacé d’un geste respectueux une fleur tombée du brancard. Ils se parlent et décident de partir ensemble.

 

Au collège de Geispolsheim, ils lisent, ils aiment et ils l’écrivent…

apache aux yeux bleus

L’apache aux yeux bleus

« Mis à part la scène où le personnage principal doit avaler des tripes de bison, ce livre est génial : les sentiments reflètent la vérité, l’histoire est fascinante et l’humour n’a pas été oublié …Honnêtement, j’ai eu du mal à le lâcher ! » Philémon S.

« Ce livre est beau mais très triste et difficile à lire pour cette raison. C’est aussi une histoire vraie qui raconte la vie des Apaches. » Yaëlle R.

« J’ai bien aimé ce livre car j’aime le style far west et bien sûr aussi les actions et le suspens qu’il y a tout le temps. » Valentin S.

« J’ai bien aimé ce livre car c’est un enfant comme nous qui est kidnappé par des apaches car il a embêté son petit frère ! » Lucie

 

La chanson du nez cassé La chanson du nez cassé

« J’ai bien aimé ce livre car il montre une autre facette de la vie et des difficultés sociales de la vie de certains proches de nous. » Yaëlle R.

« J’ai bien aimé le livre et particulièrement l’histoire de Bart car il a à peu près le même âge que nous. C’est à la fois triste, car sa mère est alcoolique, mais aussi marrant, et il y a de l’aventure. » Charlie

« J’ai aimé ce livre car on voit rarement, dans les livres, qu’un garçon de 13 ans est passionné par l’opéra. » Morgane

 

cornichon Jim

Cornichon Jim

« J’ai aimé ce livre car j’adore les histoires de détective et de mystères. Dans ce livre, il y a du suspens tout au long et cela donne envie de continuer à lire le livre jusqu’à la fin. J’adore aussi la façon dont il mène l’enquête. » Morgane S..

« J’ai bien aimé cette histoire car elle est drôle, et le suspens dure jusqu’au dénouement. Par contre, la fin est un peu dommage car Clémence part. Je trouve aussi que ce livre est un peu compliqué pour des 6è. » Yaëlle

 

Le grand mensonge de la famille Pommerol famille pommerol

« J’ai adoré ce livre car l’histoire est possible et drôle et pleine de rebondissements captivants. » Yaëlle R.

« J’ai adoré le livre car la famille tient un très grand mensonge et chez eux ils mangent beaucoup de plats chinois et envoient des cartes postales depuis internet. La fin est superbe ! » Romain

 

 

mentineMentine privée de réseau

« J’ai beaucoup aimé ce livre car Mentine est comme nous, elle parle comme les jeunes . J’ai surtout aimé quand elle était chez le vieux Raoul et qu’elle a rencontré Eric ! » Inès D.

« J’ai moyennement aimé ce livre car je trouve qu’il est dommage de mettre sa scolarité en danger pour rester populaire. Mais il est intéressant car il donne une belle leçon de vie. » Yaëlle R.

« J’ai beaucoup aimé ce livre car Mentine a les mêmes pensées que moi et parle comme moi ! j’ai aussi aimé cette histoire car elle montre que beaucoup d’enfants sont geek ! » » Nawel

 

Le seul et unique Ivanseul unique ivan

« J’ai bien aimé ce livre, surtout Ivan le gorille qui est assez intelligent parce qu’il comprend les humains. On différencie bine la réalité de l’imaginaire. » Charlie N.

« J’ai surtout aimé la façon dont Ivan et son ami Bob s’exprimaient ! » Alexandre M.

« Ce que j’ai aimé dans ce livre c’est qu’il est raconté du point de vue d’un animal qui observe les humains. » Bilal

« J’ai adoré ce livre car il est surprenant et j’adore la façon dont Ivan communique avec les humains. » Thibault

Ah l’amour, quand tu nous tiens!

 

 

Qui parmi vous n’a jamaicupidons rêvé d’avoir un super pouvoir ? Le problème, c’est qu’en général on ne le choisi pas et une fois installé,  on n’a plus qu’à faire avec. Le super pouvoir dont il est question ici est celui de Cupidon, autrement dit, de quoi bien s’amuser, sauf qu’une fois n’est pas coutume, ce cadeau tombé du ciel dans la cour de récréation ne fonctionne pas pour son détenteur. Et le jour où il est contraint de créer un couple entre la  fille de ses rêves et un autre que lui, les choses se compliquent.

 

 

L’amour, toujours l’amour…

 

crapaudLaurent est un adolescent tout ce qu’il y a de plus classique, s’ il on excepte le  fait qu’il a décidé une fois pour que toutes les filles ce n’est pas pour lui. Enfin, ça c’était avant qu’il ne trouve un poème d’amour au fond de son sac. Dès lors, sa vision du monde se complique sérieusement et Laurent n’a plus qu’une idée en tête, retrouver l’auteur de ce billet doux.

 

 

garcon aimait 2 fillesMona ou Déborah?  Déborah ou Mona ? Pour Louis le jour où Mona, son amie d’enfance, qui le mène par le bout du nez depuis la crèche, lui pose un lapin sans explication, c’est comme une révélation : non seulement il est amoureux d’elle, mais en plus elle s’en fiche cruellement. Et ça le rend fou. Alors, il tente le tout pour le tout : devenir celui sur qui tout glisse, cool, insensible. Parce que c’est bien connu, toutes les filles tombent amoureuses de ce genre de type.

 

 

j'aime pas le lundiLucien n’a pas d’autre copain que Crouton qu’il connaît depuis le CP. Il déteste le lundi, le collège, les profs, le CPE… et la liste est encore longue. Bref, Lucien se sent très seul. Mais le jour de sa brutale collision avec Fatou, la grande, l’imposante, la terrible Fatou qu’il vaut mieux éviter sous peine d’ennuis sans fin, ce jour là, tout bascule.  Les lettres de désamour qu’ils s’ échangent pour se dire à quel point ils se détestent pourraient bien lui devenir indispensables.

 

eleanor et parkA tous ceux et celles en recherche une grande, une véritable,  une Histoire d’amour,  ce livre est pour vous.

 Eleanor est trop : trop rousse, trop ronde, trop… bref, taillée pour devenir le prochain souffre douleur du lycée. Le premier jour, elle se retrouve assise malgré elle à côté de Park, dont la seule ambition est de se fondre dans le décor.  Rien ne les destine à se rencontrer et encore moins à se lier, et pourtant,  entre ces deux là cela ne fait que commencer. Une  histoire qui ne cesse d’osciller entre rires et larmes, comme on  les aime.

Enfin, une histoire de super pouvoir…