Si vous avez aimé « Le petit prince de Harlem »

Il vous a embarqué dans le New-York des années 1920, dans le quartier de Harlem, longtemps considéré comme un ghetto, où tous les moyens sont bons pour s’en sortir. La vie n’est pas simple dans un monde où règnent pauvreté, ségrégation et luttes de gangs. Et Sonny, notre jeune héros afro-américain, se retrouve lui aussi à devoir tremper dans des trafics pour aider sa mère.

Après la 1ère guerre mondiale aux Etats-Unis, les gens n’ont qu’une envie, se changer les idées en chantant, dansant et jouant de la musique.

Si vous aimez cette période des années folles américaines, vous aimerez peut-être aussi :

La trilogie Tout ce qui brille d’Anna Godbersen, Albin Michel, 2012

Letty et Cordelia, deux adolescentes du Midwest ont toujours rêvé de quitter la campagne et de partir pour New-York. Une vie de rêve les attend, elles en sont sûres. Pourtant, l’arrivée dans la grosse pomme ne sera pas aussi rose que ce qu’elles avaient imaginé… Une plongée dans le milieu mondain américain plein de paillettes, de charleston et de luxe, qui va les transformer à jamais.

Et puis, sans le jazz, cette histoire ne serait pas la même.

Car si Sonny semblait avoir un destin tristement tracé, tout change le jour où il rencontre Charlie sur le toit de son immeuble. Trouver sa passion, se dévouer totalement à la musique et à l’apprentissage du saxophone va bouleverser sa vie (et oui, il y a d’autres instruments que la guitare ou le piano dans la vie !).

La Saga des marquises de Muriel Bloch et Marie-Pierre Farkas, Naïve, 2008

Eleonore a 10 ans lorsque son père l’envoie travailler dans une blanchisserie pour y recevoir une éducation « de fille ». Mais sa passion, c’est la musique, ce qui est très mal vu dans les années 1860. Malgré l’interdiction de ses parents, Eléonore va se faire embaucher dans l’atelier de fabrication d’instruments de Monsieur Adolphe Sax, le génial inventeur du saxophone. Son apprentissage de la musique va l’emmener de Montmartre à Pigalle, et jusqu’à La Nouvelle Orléans, berceau du jazz. Une saga historique passionnante qui donne envie de liberté et de jouer de la musique.

Pour que l’immersion soit totale, tentez de (re)lire Le Petit Prince de Harlem tout en écoutant la playlist jazzy de l’auteur (p.5). Voici de quoi commencer avec un titre du célèbre saxophoniste Sonny Rollins (tiens Sonny … ça nous rappelle quelqu’un …)

 

Un outil indispensable pour aborder le jazz

Enfin quelques films mettant en scène l’univers du jazz, du plus vrai au plus léger

Bird, Clint Eastwood, 1987

Ce biopic retrace la vie de Charlie Parker (Charlie … encore un personnage du Petit Prince de Harlem non ?), virtuose du saxophone et l’un des principaux créateurs du bebop. Si le musicien était connu pour son talent et son génie, l’homme était une vraie énigme : son penchant pour la drogue et l’alcool ont fait de sa vie privée un enfer. Forest Whitaker incarne comme personne ce personnage torturé, mais mythique.

Certains l’aiment chaud, Billy Wilder, 1959

On change de style avec une comédie romantique, numéro 1 dans le classement des films les plus drôles du XXe siècle. À Chicago, à la fin des années 1920, deux musiciens sont témoins d’un règlement de compte entre mafieux en pleine période de Prohibition. Pour échapper aux tueurs, ils se déguisent en femmes et intègrent un orchestre de jazz féminin qui part en tournée. Un film culte, avec Tony Curtis et Marilyn Monroe, qui aborde aussi le thème de l’homosexualité.

Les Aristochats, Wolfgang Reithermann (Studios Disney), 1970

Duchesse et ses 3 chatons sont les héritiers d’une dame fortunée, ce qui ne plaît pas au majordome qui cherche à se débarrasser d’eux. Abandonnés et perdus en pleine campagne, les quatre chats citadins rencontrent Thomas O’Malley, un chat de gouttière fan de jazz… Le seul grand classique des studios Disney avec un Big band de chats !

 

Vous avez aimé « La rivière de satin »

Comme nous, vous avez peut-être été séduit-e-s par cette idée d’un voyage jusqu’à l’île de Hawaï ? Ce n’est pas pour rien que cette destination de rêve se trouve souvent citée dans les séries de romans à succès : Tea Stilton (opération Hawaï), Cabane magique (grosses vagues à Hawaï), les enquêtes de Nancy Drew (Mystère à Hawaï)

Nature magnifique, des décors splendides et ensoleillés, des gens cool qui boivent des cocktails… Dans la série télé Magnum, qui se passe à Hawaï dans les années 80, on avait vraiment l’impression que c’était la belle vie !

Mais pour Siné, le personnage de notre roman, ce n’est pas un choix : l’histoire commence d’abord par la disparition tragique de ses deux parents dans un terrible accident. Siné devient orpheline et seule à New-York. La seule personne de sa famille qui pourra l’accueillir est une Tante qui vit à Hawaï mais qu’elle n’a jamais rencontrée.

Si les histoires d’orphelins qui n’ont plus personne au monde vous touchent, en voici une version humoristique avec Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket

 

Mais vous préférerez peut-être la nouvelle version triste et sentimentale de Candice White l’orpheline de Keiko Nagitabien connue à travers le dessin animé «Candy ».

Arrivée à Hawaï, Siné découvre que sa Tante Abigaïl est une femme méchante et raciste. Elle nous a rappelé un autre personnage très réussi de vraie méchante : Folcoche dans le roman Vipère au poing d’André Bazin.

Lorsque Siné est tourmentée, elle est prise d’un malaise qui transforme la perception de son corps… telle Alice au pays des Merveilles de Tim Burton

Mais la séquence la plus spectaculaire de ce roman, écrit par l’auteur à la suite de son séjour dans ces îles volcaniques, c’est l’éruption qui va tout changer. Un film à effets spéciaux nous laisse imaginer l’état de panique et les bousculades… attention, ça secoue !  Le pic de Dante de Roger Donaldson

La nature qui se rebelle c’était également une très belle séquence au cœur d’un roman qui se passait aussi dans une île isolée Maresi : chroniques de l’abbaye Ecarlate de Maria Turtschaninoff

BONNE ANNEE 2020

L’équipe Littérado vous souhaite une très belle année pleine de belles lectures !

Le troisième voeu, Jannette Rallison

Savannah est une jolie collégienne de 16 ans, réputée écervelée, contrairement à sa sœur Jane, moins belle mais plus scolaire. Jane est très attirée par Hunter, le petit ami de Savannah. Hunter finit par rompre avec cette dernière pour sortir avec Jane. Blessée, Savannah reçoit l’aide d’une fée marraine, Chrissy, chargée de lui redonner goût à la vie en lui accordant trois vœux.

 

Le voleur de vœux, volume 1, de Jacqueline West

Van, un jeune garçon malentendant, vit dans un monde où tous les vœux se réalisent. Mais une mystérieuse société secrète, les Collectionneurs, les volent. Van tente de les en empêcher. Prix d’excellence du Schneider family book award.

 

 

Manga de Jirô Taniguchi, La Montagne Magique

Pendant l’été 1967 dans la ville de Tottori, Ken-ichi, 11 ans, et sa petite sœur, orphelins de père, sont gardés par leurs grands-parents pendant l’hospitalisation de leur mère, gravement malade. Un jour de pluie, alors que Ken-ichi se réfugie dans le musée de la ville il est interpellé par une grosse salamandre. L’animal lui propose d’exaucer l’un de ses vœux s’il l’aide à s’échapper.

 

The Wishgranter  Un court métrage pour se faire du bien :

Avec ces ouvrages vous passerez maître dans la réalisation de carte de vœux 

Bienvenue sur le blog Littérado

Vous trouverez ici la nouvelle sélection du prix littéraire des ados de Strasbourg et de l’Eurométropole.

6 romans pour les 6èmes – 5èmes

Harlem, années 1920. Sonny, 14 ans, intègre le gang de Queenie pour aider sa mère à joindre les deux bouts. Un soir, il entend le saxophone de Charlie, un jazzman qui s’entraîne sur le toit de son immeuble. Bouleversé par cette musique qui lui rappelle son père, Sonny devient son élève.

 

 

Le grand chêne que l’on nomme Rouge est spécial : il est l’écrin où, chaque premier mai, chacun dépose son voeu le plus cher. Quand certains ne veulent pas des nouveaux locataires de la maison bleue et le gravent sur le tronc de l’arbre, la propriétaire juge Rouge cause de discorde et veut le faire abattre. Avant de mourir, ce dernier voudrait réaliser le voeu de Samar, fille de la maison bleue.

 


Depuis son enfance, Benjamin a un don de télépathe. Sa famille déménage au Japon où il découvre un monde nouveau et indéchiffrable. Il fait la connaissance de Junji et Kurumi qui possèdent eux aussi un pouvoir magique. Ils font partie des enfants merveilleux, espionnés par une société secrète qui nourrit de grands projets pour eux

 

 

Austin, 11 ans, est désespéré par la vue de la poubelle qui déborde, des plastiques qui s’accumulent et du frigo rempli d’aliments périmés. Afin de trouver des solutions à ce gâchis, il persuade sa soeur et ses parents de réduire leurs déchets. Au bout de quelques jours, les difficultés s’amoncellent mais la famille est prête à tout pour mener à bien sa mission.

 

 

A son grand désarroi, Marion, 13 ans, a été inscrite pour participer à un atelier de poésie pendant les vacances. Tout comme Kévin, immobilisé par une jambe dans le plâtre. L’animateur de l’atelier va pourtant réussir à intéresser les jeunes gens qui se mettent peu à peu à écrire, jusqu’à y prendre plaisir. En parallèle, Marion et Kevin tombent amoureux.

 

 

Premier volet d’une série mettant en scène les aventures botaniques de deux adolescents, Emma et Lucas, afin d’offrir aux jeunes lecteurs une introduction ludique à l’un des grands enjeux du XXIe siècle, la préservation de la biodiversité. Dans ce récit, les deux héros enquêtent au jardin des Plantes de Nantes.

 

 

6 romans pour les 4èmes – 3èmes

Sine, 15 ans, quitte New York pour Hawaï, contrainte de vivre avec Abigaïl, une tante acariâtre et raciste. Alors qu’une éruption volcanique se déclenche, elle rencontre le jeune Holokaï, dont elle tombe amoureuse.

 

 

 

Victime de harcèlement scolaire, Ludo ne veut plus aller au collège. Il cherche un moyen pour arrêter ses bourreaux. Alors que la situation semble désespérée, le jeune garçon reçoit un soutien inattendu. La route est longue mais la vie a parfois plus d’imagination et de souffle que prévu.

 

 

Les enquêteurs québécois prennent en charge une ancienne affaire de disparition de mineur. Hope s’interroge sur sa véritable identité et sur l’homme qui se fait passer pour son père.

 

 

 

Romain, 15 ans, se réveille totalement amnésique après un accident. Incapable de reconnaître ses parents ou son propre reflet dans le miroir, il décide de compiler dans un journal chaque épisode de sa nouvelle vie. Au lycée, entre la belle Morgane et Elias et sa bande calamiteuse, il ne sait pas trop à qui se fier. Heureusement, une certaine Adeline pourrait peut-être lui venir en aide.

 

 

Alex, 17 ans, est envoyé dans une clinique après avoir tenté de se suicider. En compagnie d’autres pensionnaires, Alice, Victor, Colette et Jacopo, il s’évade de cet établissement avec l’intention de se jeter tous ensemble d’une falaise. Mais, sur le chemin, Alex s’interroge sur l’intérêt de la vie.

 

 

Malo, 15 ans, quitte à regret sa vie parisienne pour s’installer avec sa famille dans le sud de la France. Dans la Maison des Pins, il se retrouve envahi par un profond sentiment d’angoisse. Jeanne, sa petite soeur, se réveille en hurlant et s’est liée d’amitié à une jeune fille qu’elle est la seule à voir. Malo découvre une vieille cassette audio, vestige d’un passé qui semble refaire surface.

Il remporte le titre de meilleur roman, haut la main !

Avec plus de la moitié des votes, Nos voisins les Goolz, sale nuit pour les terreurs remporte le prix Littérado, pour la sélection 6ème 5ème

Ce matin, les collégiens étaient rassemblés, à la médiathèque Malraux, pour voter pour leur livre préféré. Ils se sont aussi défiés sur leurs connaissances des livres, lors du célèbre et traditionnel jeu de clôture « Littérado ». Une bonne occasion d’échanger encore sur leurs avis dans une bonne ambiance générale. Les résultats du vote ont été accueilli par des applaudissements enthousiastes, et une prise de conscience d’un garçon, 12 ans, avec ses copains, ravis de voir gagner leur favori, qui s’exclame avec étonnement « whaou !!! on est en train d’applaudir pour un livre là ! » 

Eh oui, ça fait ça, parfois, Littérado !

Suspense avant les résultats !

Après l’effort, le réconfort !

Une rencontre extraordinaire

Quand les auteurs surgissent à côté de leurs personnages de papier, les ados se laissent embarquer et captiver ! Les collégiens ont rencontré 2 jeunes auteurs Gary Ghislain et Flore Vesco, à la médiathèque Sud et à la médiathèque Ouest.

L’occasion pour les élèves d’en apprendre d’avantage sur 2 des romans de la sélection « Gustave Eiffel et les âmes de fer » et « Nos voisins les Goolz »

L’occasion de découvrir le métier d’auteur, ici en France pour Flore Vesco et aux Etats-Unis pour Gary Ghislain

L’occasion aussi pour les ados (qui rêvent de devenir écrivain !) de demander des conseils, et de dire leur adminiration « Mais comment est-ce que c’est possible de mettre tellement de choses dans un roman, de l’amour, du suspense, de l’horreur et de l’aventure ? »

 

 

Lecture d’extraits de romans par leurs auteurs

Vous avez aimé Papa de papier

Un pouvoir pour échapper à la violence familiale !

Pour échapper aux colères de son père, Ayrton s’est trouvé un super pouvoir : rendre vivant ce qu’il dessine si bien ! L’idée de dessiner un nouveau Papa « parfait » le séduit.

 

 

 

 

Le Papa violent était déjà un personnage de « Minna et l’empereur de glace » de Nina Kastevik. Un roman dans lequel Minna utilisait aussi son imagination pour fuir des situations difficiles. Mais pour y parvenir et vivre dans un monde imaginaire, Il y a des phrases qui ne doivent pas être prononcées : par exemple dans les films adaptés de l’histoire de « Peter Pan », on nous rappelle qu’une fée meurt chaque fois qu’un enfant déclare ne pas croire en leur pouvoir ! Encore s’agit-il de trouver le bon « super-pouvoir » qui nous conviendra le mieux ?

 

Dans un autre des romans de la sélection Litterado    « Philibert Merlin, apprenti enchanteur », le héros est entouré par ses frères et sœurs tous très doués dans un domaine dans lequel ils et elles réussissent leurs vies.

Dans  « Norman n’a pas de super pouvoir », un roman qui mélange humour et aventures, on découvrira que le plus important, c’est d’avoir des amis et se sentir bien dans sa peau.
Rendre un dessin tellement vivant qu’il se met à bouger tout seul, c’était le grand talent de « La Linea » (Osvaldo Cavandoli), un programme de films d’animation qui nous faisait bien rire dans les années 80 dans le programme de « Casimir et l’île aux enfants ».

Mais aussi 2 titres de films adaptés de romans qui traitent de ce sujet grave.

Vipère aux poings de Philippe Brocca (roman d’Hervé Bazin)

ET Ma vie de Courgette réalisé par Claude Barras

Pour prévenir !

Et comme il s’agit réellement d’un sujet grave et sérieux, finissons par deux clips de prévention des violences familiales qui indiquent comment se comporter et où trouver de l’aide face à ces difficultés.

 

Visite au collège International de l’Esplanade

La veille des vacances de février, les bibliothécaires de la médiathèque Malraux sont allés rendre visite aux élèves de 3°7 du collège International de l’Esplanade. Le CDI expose actuellement de belles réalisations d’élèves comme autant d’hommages à une coutume du Mexique : los dias de los muertos. C’est la culture hispanique qui sera à l’honneur dans le collège dans les semaines à venir.

Voici quelques uns des arguments utilisés pour encourager des élèves, un peu frileux, à se lancer dans la lecture des romans de la sélection.

  • « Quand vient la vague » : un roman qui parle du quotidien des ados où les adultes. Les parents sont décevants, pas à la hauteur de nos attentes
  • « Titan Noir » : un sujet d’actualité, l’exploitation et la maltraitance d’animaux dans des parcs
  • « La Fourmi Rouge » : le roman qui fait rire toutes les bibliothécaires
  • « Gustave Eiffel et les âmes de fer » : des aventures sur le mode rétrofuturiste avec le jeune Gustave Eiffel employé par une agence secrète
  • « Les prisonniers de la nuit », un mélange de Science-Fiction, de Stephen King, de série-télé dans une ambiance dernière-chance-pour-sauver-le-Monde
  • « Le mot d’Abel », un roman sur les ados et leur quête d’identité

Nous nous sommes donnés rendez-vous fin avril pour la rencontre avec des auteurs de la sélection. D’ici là, les élèves ont carte blanche pour préparer une surprise à l’auteur invité.

Surprenez-nous !

Déjà des romans préférés au collège Fustel

Petit déplacement des bibliothécaires de la Médiathèque Malraux jusqu’au Collège Fustel. Nous avons été chaleureusement reçus par Mesdames Fasquel & Aïd et leurs élèves de la classe 6°C. C’est la deuxième année que le collège participe à Litterado. L’animation de l’an passé est d’ailleurs présentée sur de grands panneaux au CDI.

Nos échanges sur les six romans ont été riches avec les élèves. Les lectures se poursuivent avec dynamisme et déjà des romans préférés se profilent… Mais nous ne pouvons en dire plus pour ne pas vous influencer. Toutefois, voici quelques-uns des mots clés que nous avons entendus prononcés par les élèves. Devinez de quels romans il s’agit ?

 

 

Vous avez aimé Mes voisins les Goolz..

Sale nuit pour les terreurs !

Harold, 13 ans est en fauteuil roulant, s’ennuie un peu dans sa une vie plutôt tranquille avec sa mère et se dit « à l’aise dans ses baskets » malgré Alex et sa bande, qui ne perdent jamais une occasion de s’en prendre à lui. Lorsque le célèbre écrivain de romans d’épouvante Franck Goolz et ses deux filles emménagent à côté de chez lui, Harold se réjouie et espère que cela pimentera son quotidien. En se liant d’amitié avec les sœurs Goolz, il ne se doute pas à quel point sa vie va changer…
Tout d’abord, des phénomènes étranges, surnaturels vont apparaître dans la maison des Goolz, puis Iona, l’ainée des Goolz, lui confie la « Pierre de morts », un objet magique très puissant. Malgré les recommandations d’Iona, Harold va être tenté de s’en servir, mais à quel prix !

La thématique de l’objet magique pouvant se révéler dangereux, pour celui/celle qui le possède se retrouve dans d’autres romans :
La Pierre de Résurrection,  est une des trois Reliques de la Mort dans la saga Harry Potter. Elle a le pouvoir de faire revenir les morts en tant que spectres, mais pas de les ressusciter.

 

 

 

 

 

L’anneau unique, forgé par Sauron, dans le Seigneur des Anneaux de J. R. R. Tolkien, est un anneau qui rend invisible celui qui le porte. Il est également un objet qui a une emprise néfaste sur le porteur et se révèle une menace pour la Terre du Milieu.

 

 

 

La Peau de chagrin, dans le roman du même nom d’Honoré de Balzac, un talisman qui se charge de réaliser tous les vœux de son propriétaire, mais qui se rétrécit à chaque vœu accompli, abrégeant la vie de son propriétaire dans les mêmes proportions.
Illustrations d’Adrien Moreau

 

 

 

Si vous raffoler des fantômes et autres esprits vengeurs vous serez servi avec ces références :
L’étrange vie de Nobody Owens : roman de Neil Gaiman adapté en bande dessinée par P. Craig Russell.
Nobody Owens a été élevé dans un cimetière par des fantômes. Il a pour père de substitution un vampire. Nobody est menacé depuis sa naissance et redoute d’être retrouvé par le terrible Jack –

– On ne peut que vous conseiller l’excellent roman de Bertrand Santini (sélection Littérado 2017-2018) pour vous tenir en haleine et en compagnie de fantômes complètement loufoques.

 

 

 

 

 

 

Un problème de fantôme à votre domicile ?

Pas de panique, nous avons le spécialiste : Fantômes contre fantômes de Peter Jackson 1996

Des héros très très très spéciaux : le thème du handicap est plus représenté et valorisé dans les fictions d’aujourd’hui.
Clin d’œil obligé à notre détective incroyable du roman de Romain Puértolas

 

 

 

 

Pour aborder le harcèlement lié au handicap, voyez, de toute urgence, ce magnifique film d’animation : A Silent Voice de Naoko Yamada (2016) :